menu banner

Parcs de Kaštela

Parcs de Kaštela

Parc historique de Vitturi

Dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, Radoš Micheli Vitturi, noble de Kaštel Lukšić, célèbre spécialiste agricole et président de l'académie agricole, a mis sur pied le premier jardin de Kaštela, ce dont témoigne une peinture représentant St Roch tenant le jardin dans sa paume, qui date d'environ 1760. Aujourd'hui, il est connu sous le nom de Parc Vitturi. Il se trouve à Kaštel Lukšić, sur la côte, et occupe une surface de 7450 m². Un cadre classiciste ainsi que des broderies de buis (Buxus sempervirens L.) baroque Renaissance confirment son origine.

 

Il a été proclamé monument naturel et culturel en 1968. Dans l'explication de l'institution régionale pour la défense des monuments culturels, il est dit que "le Parc Vitturi, par sa taille et la possibilité d'y accéder par la mer, représente un monument unique de notre ancienne horticulture. Il est rare que de tels parcs soient si bien conservés en Dalmatie. Il faut donc, à l'instar du jardin de Gučetić à Trsten, celui de Garanjin à Trogir et celui de Borelli à Sv. Filip i Jakov, le compter parmi les rares monuments de notre architecture des parcs."

 

Le jardin renferme encore aujourd'hui une broderie de buis et de vieux exemples de cyprès, de pins d'Alep, de pins parasols et de lauriers nobles (Cupressus L., Pinus halepensis L., Pinus pinea L., Laurus nobilis L.) ainsi que d'autres arbres. Les arbres exotiques tels que le parasol chinois (Firmiana simplex Bois), de la même famille que le cacaoyer, le Calycanthus odorant et bien d'autres, sont particulièrement intéressants. Le jardin a été négligé pendant des décennies mais, heureusement, sa superficie a été conservée.

 

Il faudrait élaborer un projet de reconstruction du jardin et entreprendre sa réhabilitation et sa revitalisation pour qu'il puisse devenir un jour l'une de nos curiosités touristiques.

Le jardin botanique de l'école primaire de Ostrog

Peu après le déménagement de l'école primaire de Kaštel Lukšić dans un nouveau bâtiment en 1976, les élèves et les enseignants ont commencé à réhabiliter un terrain totalement abandonné. Aux alentours du bâtiment scolaire poussent aujourd'hui, sur une surface de 4 hectares, plus de 1400 espèces végétales originaires du monde entier mais surtout du climat méditerranéen subtropical.La plus grande partie est occupée par un jardin-arboretum construit dans le style des jardins à l'anglaise.Par sa taille et son micro-climat favorable, le jardin sud est la partie la plus riche du jardin botanique de l'école. On y trouve toutes sortes d'arbres, broussailles, plantes vivaces et fleurs locales et exotiques, par exemple des camphriers, des eucalyptus, des avocatiers, des acacias, des séquoias, des cèdres du Liban et de l'Himalaya, des jasmins et des bougainvillées.

 

L'attention du visiteur sera également attirée par un parterre de plantes aromatiques et médicinales ainsi que par des parterres de cactus et de pierres et par un champ regroupant toutes sortes de plantes vivant en milieu humide.

 

Dans le jardin nord se trouve le "petit parc" de style français, aux lignes rigoureusement symétriques, avec une petite haie de buis et une riche collection de lauriers roses. Un petit théâtre en pierre est construit à cet endroit pour accueillir les évènements artistiques et culturels.

 

L'oliveraie fait partie intégrante du jardin. Avec ses 170 arbres et ses 45 sortes d'olives locales et étrangères, elle représente le plus grand jardin à thème du littoral croate.

Le jardin biblique de Stomorija - sanctuaire de Notre-Dame de Stomorija

L'église Ste Marie de Špiljan, aujourd'hui appelée Notre-Dame de Stomorija, a été érigée en 1189 à Kaštel Novi, sur les versants sud du Kozjak. A cet endroit, où nature et spiritualité cohabitent, a été créé un jardin biblique. Depuis des siècles déjà y poussent des platanes, des oliviers, des figuiers et des vignes viticoles, des végétaux mentionnés dans la Bible. Des amoureux de la nature ont planté soigneusement beaucoup d'autres variétés d'arbres de Judée, de lauriers, d'acacias, de plantes aromatiques et odorantes, etc.

 

A l'entrée du vestibule trône une pierre-souvenir, travail d'auteur du sculpteur Marko Gugić, sur laquelle il est inscrit "En l'honneur de la deuxième venue du Saint Père Jean-Paul II, nous créons le jardin biblique à Stomorija, au-dessus de la baie. Les hommes du peuple de Kaštela, le 27 septembre 1998." En face de cette pierre, on a planté l'olivier du Pape, béni la même année par le Saint Père à Split.

 

Au nord de la petite église, le quartier Jidro est organisé en terrasses. En bas, une colonne de mégalithes se dresse, aux côtés de vieux oliviers, en l'honneur des grands Croates dont les créations ont été inspirées par la Bible - St Jérôme (traduction de la bible en latin), Juraj Dalmatinac (créateur d'objets sacrés), Marko Marulić (le poème "La Judith" et d'autres), Bartol Kašić (traduction de la Bible en croate) et Ivan Meštrović (sculpteur de motifs bibliques).

 

Sur l'îlot dans la rivière, l'arche de Noé, sculpture en bois réalisée par l'artiste renommé Vasko Lipovac, souhaitera la bienvenue aux hôtes de passage.

 

On peut se rendre dans le champ de Notre-Dame en suivant un chemin de croix, où les stations sont représentées par des buissons de myrte odorant jusqu'à la Croix de la vie, oeuvre du sculpteur Kažimir Hrast.

 

Le panorama offre une vue imprenable sur les champs et la baie de Kaštela. Un petit vignoble a été planté pour rendre hommage à l'agriculture et à la vigne. On y trouve, à côté d'autres cépages locaux, du Crljenak Kaštelanski, plus connu dans le monde et particulièrement en Californie (USA), sous le nom de Zinfandel.

 

Grâce aux efforts de l'administration qui a restauré les parcs de la ville et aux associations des habitants de Kaštela qui cherchent à harmoniser vie quotidienne et protection de l'environnement, la ville de Kaštela a remporté, en 2003, la médaille de bronze, dans la catégorie Villes, de l'Entente florale distribuée par l'Association européenne pour le fleurissement et le paysage.