menu banner

Kaštel Stari

 

Kaštel Stari

Kaštel Stari

Kaštel Stari

En 1476, Koriolan Cipiko, écrivain, humaniste et général lors des guerres de Levante, fait bâtir son Kaštel sur un rocher dans la mer à Kaštel Stari (ce qui signifie "vieux Kaštel"). Son Kaštel était à la fois un palais et un fort, séparé des terres par une tranchée enjambée par un pont-levis. C'est de là que la place située devant le Kaštel tire son nom : Brce (brvce). Après un incendie, le Kaštel est reconstruit dans le style Renaissance avec une cour entourée d'arcades et, au sud, un balcon où figure le blason de la famille. En 1507, les habitants de Radun, un village situé sur le Kozjak, construisent des maisons fortifiées autour du château. Aujourd'hui, le village a conservé la même organisation, avec des rues qui se croisent à angle droit comme sur un plan de l'endroit datant de 1704. A l'intérieur du village, l'église St Joseph a été construite au XVIIe siècle par Celije Cipiko.

 

L'église paroissiale St Jean Baptiste, construite en dehors du village fortifié, est sanctifiée en 1641 et reconstruite en 1714. L'intérieur est décoré de cinq autels en marbre et de cinq retables. En outre, elle renferme une merveilleuse icône du XVIe siècle de Notre-Dame de Grâce (Gospa od Milosti) et le corps de St Felicije, le protecteur du village.

 

A l'ouest de l'église, on peut apercevoir le palais de la famille Celio Cega construit au XVIe siècle et encore un peu plus à l'ouest, dans la mer, on entrevoit les fondements du Kaštel Andreis.

 

La particularité de la nouvelle église paroissiale est la durée de sa construction, de 1871 à 1970.

 

Sur les versants du mont Kozjak, la vieille église croate Sv. Juraj (St Georges) de Radun, datant du Xe ou du XIe siècle et la seule conservée dans sa forme d'origine, témoigne de l'existence du village de Radun. Son unique nef est décorée de niches peu profondes à l'extérieur et d'entrelacs à l'intérieur. Le mur extérieur de l'abside rectangulaire est décomposé en niches. Des fouilles archéologiques dans les tombes voisines ont démontré la continuité des enterrements du IXe au XVe siècle. Les anciens bijoux et objets croates découverts dans les tombes sont conservés au Musée de la ville de Kaštela.

 

Un sentier balisé part de Kaštel Stari pour mener jusqu'au col de Malačka (480m) où se trouvent les chalets de montagne Malačka et Split, d'où partent d'autres sentiers vers le Kozjak et l'arrière-pays de Kaštela. C'est aussi le point de vue le plus facile d'accès, offrant une vue magnifique sur le Velo polje et Malo polje de Kaštela, la baie de Kaštela, Split, Marjan, Trogir et les îles de Dalmatie centrale.

 

Sur le sommet voisin, vers l'ouest, une chapelle a été construite en souvenir de tous les citoyens de Kaštela décédés pendant la guerre d'indépendance.

 

Outre les logements privés, les visiteurs de Kaštel Stari ont la possibilité de passer leur séjour au camping ou à l'hôtel Palace.

Kaštel Stari